Résultats des projets Antérieurs

Projets « second step » 

Ces petits projets mis en œuvre avec l’appui financier le partenaire Mali Development Group (MDG) visent à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des femmes et des enfants en milieu rural, semi rural et urbain. Ce sont trois projets (un moulin multifonctionnel à Kolondiéba et deux périmètres maraîchers dans le cercle d Yanfolila) qui ont été mis en œuvre en 2017 pour venir en appui aux initiatives déjà réalisées par le partenariat J&D/MDG. Quatre autres initiatives ont vu jour en 2018 dans le cercle de Yanfolila (deux maraîchers et deux initiatives de transformation de fruits) ; toutes en appui aux initiatives féminines locales.

Quelques image des temps forts des initiatives

Les préalables à l’aménagement du périmètre Maraîcher
Culture Hivernale d’arachide par les femmes sur leur périmètre maraîcher

En 2017-2018 les initiatives MDG-J&D ont réalisé :

  • 1 projet de renforcement de capacités est entièrement réalisé,
  • 2 périmètres maraîchers sont réalisés,
  • La chargée des initiatives a effectué ses 2 visites prévues,
  • Les maraîchères de Bounounko et de Tomoni ont produit de l’arachide qu’elles ont vendue et ont commencé à exploiter leur jardin,
  • Les femmes de Djéguénina ont pu écouler toute leur production.

Le projet de renforcement de la capacité de la mutuelle et diminution des risques de santé des femmes de Yanfolila

Visite d'échanges avec l'UTM
  • L’équipe de la Mutuelle de Yanfolila

Le projet vise l’amélioration significative de l’accessibilité financière de l’ensemble des populations non couvertes par l’AMO et le RAMED. Il est mis en œuvre en partenariat avec Mali Development Group (MDG) et Comic Relief. La mutuelle compte 775 adhérents dont 440 femmes pour 2432 bénéficiaires dont 1387 femmes. La mutuelle comptait en 2018: 2028 de bénéficiaires enregistrés , 57,19% de patients pris en charge , 70% des ordonnances remboursées par la mutuelle , 28 comités sur les 67 que compte la mutuelle soit 75,67% mobilisent les cotisations , Le coût moyen des ordonnances médicales est de 6135 F CFA , les 6 centres médicaux conventionnés utilisent les tests rapides de diagnostic pour le paludisme, 83% des adhérents (enfants de moins de 5 ans et de femmes enceintes) utilisent les moustiquaires imprégnées, 66% des groupes cibles peuvent citer au moins trois mesures préventives contre le virus Ebola, 48,64% des villages ont mis en place un comité d’alerte et de prévention contre le virus Ebola.

  • Une femme bénéficiaire en consultation

Programme Stratégie de Scolarisation Accélérée/Passerelle (SSA/P)

La Stratégie de Scolarisation Accélérée/Passerelle est une offre d’éducation qui vise à contribuer à l’augmentation du taux de scolarisation dans les communes du cercle de Kolondièba par le recrutement des enfants non scolarisés et/ou déscolarisés précoces âgés de 8 à 12 ans. Financé par le consortium Helvetas Swiss Intercoopération  et le Centre International d’Expertises et de Formation (CIEF), ce programme a permis l’encadrement de 310 apprenants (dont 164 filles) sur 327inscrits parmi lesquels on comptait 175 filles. La campagne 2107-2018 qui a couvert 10 centres dans la commune de Kébila apermis le transfert de 309 enfants évalués dont 163 filles dans les écoles d’accueil déjà identifiées. Les parents inscrivent et suivent les apprenants des centres et des écoles dans les 10 villages de la commune. Les 10 centres SSA/P ouverts ont été fonctionnels avec un animateur chacun . Le CAP a suivi et évalué les 10 centres avec les outils de suivi élaborés pour la SSA/P de 309 (94,49%) apprenants évalués et transférés et 11 animateurs recrutés (9 hommes et 2 femmes) ont été recyclés

La campagne 2018-2019, avec 10 nouveaux centres, a enregistré  290 apprenants dont 133 filles dans les communes de Kébila et de Kolondiéba.

Le Projet Primary School Access through Speed Schools (Pass+)

Ce projet vise à accroître l’accès à une éducation inclusive et sensible au genre pour garçons et filles « Hors Ecole » de 6 à 14 ans dans les centres SSAP (Stratégie de Scolarisation Avancée). Il est exécuté dans le cercle de Barouéli en partenariat avec Plan International/Mali à travers l’ouverture de 55 centres pour un effectif de 1418 apprenants dont 655 filles. Ce sont 1392 apprenants dont 645 filles qui évalués qui seront transférés dans les écoles à l’ouverture prochaine. Au cours de la campagne 2017-2018, J&D a encadré 55 centres dans 6 communes du cercle de Barouéli (Barouéli, Boidiè, Kalakè, Konobougou, Somo et Tamani). Les bénéficiaires sont les enfants non scolaires (6 à 7) pris en charge par l’inscription directe à l’école, les enfant non scolaires et/ou les déscolarisés précoces de 8 à 12 ans inscrits dans les centres SSA/P et les enfants hors écoles (EHE) de 8 à 14 ans ayant abandonné et retournés à l’école formelle (ce sont des enfants qui ont abandonné l’école il y a moins d’un an). Par rapport à la capacité de prise de décision des parents, 1495 EHE (793 garçons et 702 filles) sont inscrits dans les centres , 1392 enfants soit 93,11% de l’effectif (94,19% chez les garçons, 91,88% chez les filles) sont transférés  (81,75% en 4ème, 16,75% en 3ème et 1,50% en 2ème) et 221 enfants directement inscrits à l’écoles .

Graphique des Apprenants transférés PASS+ 2018

En terme de compétence des acteurs clés , 250 membres des comités de gestion dont 100 femmes sont formés à leurs rôle et responsabilités, 16 animateurs dont 10 femmes formés (formation initiale), 36 animateurs dont 18 femmes recyclés,  3 rencontres pédagogiques organisées à l’intention des animateurs des 47 centres  et 5 superviseurs et un coordinateur suivi et appuyés par la direction de J&D . 

Animateurs initialement formés du projet PASS+ en 2018

Dans le cadre du suivi des performances des apprenants , 55 centres suivis par les superviseurs (3 suivis au mois/centre/mois), le CAP (1 suivi/trimestre au profit du 1/3 des centres) et la direction de J&D (2 missions de suivi effectuées). Les comités de gestion ont effectué 40 visites auprès des parents qui n’envoient pas leurs enfants à l’école . 100% des centre ouverts ont été fonctionnel.

Le CAP a effectué 3 missions de supervision trimestrielle ; et les résultats des évaluations ont été Valider (phase langue et évaluation de fin de campagne). 1392 enfants soit 93,11% ont été évalués et transférés au fondamental 1. Tous les enfants identifiés (1148 dont 558 filles) dans 28 huit écoles ont été appuyé pendant 3 mois en français et en calcul et 3 nouvelles écoles ont été ouvertes. Les 55 centres ont été dotés de manuels et matériels pédagogiques , et 1392 soit 100% des transférés ont été dotés de kits dans leur école d’accueil.

Au compte de la campagne 2018-2019 on a enregistré 1275 apprenants (649 garçons et 626 filles) pour 47 centres ouverts. Le projet appui aussi la mise en œuvre de cours de remédiation à l’intention des élèves en difficultés d’apprentissage dans les écoles d’accueil.